Écologie et poésie

“La première partie de l’article sur les Théorèmes de la nature de Jean-Patrice Courtois (éd. Nous, 2017), s’est donnée pour tâche de décrire la position poétique des Théorèmes de la nature face aux travaux de l’écologie générale […] En effet, à deux endroits au moins, le mot cachette est écrit (p. 37 et 58), une fois positivement, une fois négativement. Il faudrait analyser ici le rapport avec le fameux fragment 69 (Diels 123) d’Héraclite selon lequel « la nature aime à se cacher  » (« phúsis kruptesthaï phileï  » ).

La suite de cet article est à retrouver sur le site de la revue Remue.net


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search